J'avais un groseiller, vieux, très vieux d'après la voisine, en vilain état car jamais entretenu...

Ok, mais il était là et il donnait des groseilles, peut-être pas les meilleures, il nourrissait plus les oiseaux que nous, mais perso, j'aime bien les oiseaux donc bon ça ne nous dérangeait pas....

Mais voilà qu'il devenait trop envahissant, et le tailler n'a rien donné. Bref, il a fallu le couper.

029

Mais bon, mon gnome est un gnome d'extérieur, il faut qu'il gigote, qu'il explore, qu'il touche à tout, qu'il gratte la terre, qu'il découvre toutes les facettes du monde extérieur. Nous en avons donc profité pour tenter une bouture avec une petite branche de notre groseiller.

001

On a utilisé tout ceci pour faire notre bouture :

- une bouteille en plastique qu'on a scié à la base

- une boule de papier journal

- terreau, eau

- éventuellement un peu d'hormones de bouturage.

002

On a placé le goulot de la bouteille dans sa base et à l'intérieur du goulot, la boule de papier journal (qui retiendra la terre mais n'empêchera pas l'eau en trop de s'évacuer)

003

On a rempli la bouteille de terre

004

On a planté la branche de groseiller

005

Enfin, nous avons arrosé. C'est simple non ?

L'idée est donc de faire comprendre le principe du bouturage à mon gnome et de voir d'ici peu les racines qui se seront créées (si notre bouture fonctionne). En attendant, les bourgeons ont déjà commencé à montrer leurs feuilles.

003

Et comme, quand on a 3 ans, la patience n'est pas chose aisée, mon gnome (qui attend avec fébrilité que sa mère lui délimite son futur potager en carré) a commencé ses semis dans la mini serre.

Et pour en finir avec mon histoire de groseiller.... 15 jours après avoir été coupé, mon père m'a donné quelques pousses de groseiller d'une de mes tantes et le même jour, voilà que je découvre des pousses qui font leur apparition sur le tronc. Me voila avec beaucoup d'espoir et d'ici peu, si tous reprennent, de quoi nourrir tous les oiseaux du coin.