Petit lutin grandit, grandit .... et voici venu le temps de la diversification.

Bien sur, il n'est pas encore l'heure pour lui de passer au biberon, le tétou de maman est tellement sacré pour lui. Diversification ne rime pas avec sevrage. L'OMS recommande en effet un allaitement exclusif jusqu'à 6 mois puis un allaitement jusqu'a 2 ans voire plus en complémant des solides.

Pour le moment, petit lutin n'en a rien à faire des solides. Quand nous sommes à table il ne cherche pas à attraper les aliments, ne louche pas avec envie sur nos assiettes. Non non, lui préfère attraper le tétou de maman si il passe à sa portée.

Mais à 6 mois, maintenant il va falloir attaquer...

Je vous envoie sur ce lien : Site du PNNS (lien vers la partie de la diversification alimentaire)

Le PNNS est le Plan national nutrition santé, il s'agit donc des recommandations officielles en ce qui concerne l'alimentation ausssi bien des enfants que des femmes enceintes ou allaitantes que les adultes actifs, les seniors .... à chaque personne son type d'alimentation. Je trouve ces recommandations très claires.

En ce qui concerne les petits lutins.... voici quelques recommandations :

- commencer par un seul aliment : carotte, blanc de poireaux, épinards, courgettes, potiron, haricots verts qui sont bien tolérés par l'extomac de bébé, pendant quelques jours (ce qui permet de voir à quel aliment votre enfant réagit en cas d'intolérance ou d'allergie).

- commencer par de petites quantités qu'on augmente petit à petit. Rappelez vous que votre bébé n'a connu que le lait jusqu'à maintenant et qu'il doit donc découvrir de nouvelles saveurs, et son estomac de nouveaux aliments à digérer (certains bébés connaissent la constipation au moment de la diversification).

- cuire les légumes à la vapeur ou à l'eau sans sel qui n'est pas bon pour les reins de bébé.

- quand bébé mange son petit pot de légumes entier on peut commencer les fruits. On adopte la meme attitude avec ces fruits là : pomme, poire, pêche, abricot. On ne rajoute pas de sucre dans les compotes.

- la seule boisson nécessaire à bébé, hormis son lait, est l'eau. Si bébé ne boit pas beaucoup, voire pas du tout, pas d'affolement car la nourriture de bébé est encore très liquide donc il a peu de besoin en dehors de sa nourriture.

- les farines. Elles ne sont pas obligatoires car elles peuvent déséquilibrer les apports de bébé. Pour un petit mangeur ou chez un bébé qui ne grossit pas vite, elle peuvent être cependant intéressantes.

- les pommes de terre permettent de lier les purées et apportent une source de féculents. Elle adoucissent aussi le gout des aliments, ce qui est surtout intéressant avec les haricots verts qui sont très forts en gout et ne sont pas appréciés par certains bébés.

N'oubliez pas que l'aliment le plus important chez un enfant jusqu'à un an est le lait.

031